2011- VITRAUX PRIEURÉ SAINT-SATURNIN, CHEVREUSE

En 2011, le maire de Chevreuse, Claude Genot, sollicite GRATALOUP pour la réalisation des vitraux du prieuré Saint-Saturnin, édifice datant du IXème siècle. L’architecte Pascal Chovin, ami de l’artiste depuis de nombreuses années, vient d’en terminer la restauration.

En collaboration avec les Ateliers Loire (Chartres), Grataloup va réaliser trois vitraux. Il use à cette occasion d’une technique complètement nouvelle dans l’art du vitrail, consistant à employer très peu de grisaille mais plutôt des collages de verre. Cela donne une légèreté aux formes qui ne sont pas cernées de plomb. Le rendu est ainsi beaucoup plus aérien et permet une parfaite transparence de lumière.

Ève, symbole éternel de la femme, va prendre place sur l’une des fenêtres du Prieuré. Son Pommier lui fait face, sur le mur opposé. Le vitrail du Sablier symbolise le temps qui passe et l’éternité du moment.

"« Verres et colles »
L’architecte, auteur de la belle réhabilitation du Prieuré de Chevreuse datant du IXème siècle, me proposa son idée d’installer des vitraux dans trois des petites ouvertures. Des vitraux traditionnels ne pouvaient pas supporter les
contraintes d’un grand vitrail – plombs, structures métalliques et toutes les
sécurités –. J’ai donc tout de suite envisagé une nouvelle technique. Après avoir vu une variété de verres pratiquement industriels, j’adaptai le graphisme par des découpes et des agencements par collages et, pour la couleur, la grisaille s’adapta. L’expression fut évidente."

2011 - "LE POMMIER"

template 200.png
1/3