1951 - 1ÈRE TOILE

1950 - 1953 : Grataloup va appeler ces années "les années sombres".

Par manque d’argent et esprit de révolte contre son milieu, son père
décide à nouveau d’échanger le loyer de l’appartement qu’il occupe
boulevard des Brotteaux contre un petit appartement au 4, rue
Étienne Richerand, dans le troisième arrondissement de Lyon, ceci au
grand désespoir de sa mère et de la famille de Jean. Cette période est
extrêmement difficile pour le jeune Grataloup. L’appartement jouxte
une fonderie. Exigu et bruyant à cause de ce voisinage qui empêche
ses occupants de dormir la nuit, il est assez excentré, dans un quartier
ouvrier. Pour le jeune homme, entre son père et sa mère, la vie est
difficile. Le couple ne s’entend pas très bien et il se trouve souvent pris
à partie à l’occasion de violentes querelles.

Le 5 octobre 1950, sa grand-mère adorée meurt d’un cancer, plongeant le jeune homme dans une grande tristesse.

L’année 1953 est terrible pour Rachel et sa mère. Son père meurt.
Grataloup a 17 ans. Sa mère ne gagne que peu d’argent et le jeune homme doit arrêter ses études pour travailler.

Il s’inscrit aux cours du soir, dans une annexe des Beaux-Arts, au collège
Saint-Jean. Il loue une ancienne épicerie l’Économique dont il fait son atelier.

C’est également à cette période qu’il va réaliser sa première toile, représentant les toits d’une usine de velours qu’il voit de sa fenêtre et qui se révélera, bien plus tard, appartenir au grand-père paternel de Milena, aujourd’hui son épouse.

Vous avez dit hasard… ?




template 200.png

La série Nom Série comporte 86 toiles 

POUR LES AFFICHER EN PLEIN ÉCRAN, CLIQUEZ SUR LA VIGNETTE